charte française du moulage

La charte française du moulage

Le travail du mouleur est gouverné par le respect de l' intégrité physique et historique de l'objet.

Le mouleur a une conduite professionnelle sérieuse, en ayant constamment à l'esprit l' importance capitale de sa responsabilité lorsqu' il porte la main sur la pièce à reproduire. Il s'engage à ne pas exécuter un travail de reproduction si l'oeuvre originale devait en subir quelques dommage.

Le mouleur n'accepte pas d'entreprendre des travaux qui excèdent les limites de ses compétences et de ses moyens matériels.

La pratique, qui constitue la part essentielle de l'activité du mouleur, est étayée par des connaissance théoriques solides. Le mouleur est animé du désir d' approfondir sans cesse ses connaissances et de se tenir informé des nouvelles techniques.

Avant toute prise d'empreinte, le mouleur s' assure de la provenance de l'objet et des droits de reproduction qui doivent être respectés. Le mouleur ne reproduit pas d'objet appartenant à une autre personne sans un accord écrit et mise en place d' une convention.

Tout moulage est pleinement documenté. Avant toute intervention, un examen complet de la pièce est donc effectué. Le mouleur regroupe toute la documentation disponible afin d'établir et d'enregistrer l'état de l' objet, son histoire et les causes éventuelles de son altération. Un projet de traitement est proposé au propriétaire ou au responsable de l'objet.

Les matériaux prévus pour la reproduction sont répertoriés dans un dossier technique qui constitue une documentation accessible. Les procédures et les produits employés sont choisis en fonction de leur compatibilité optimale avec l'objet et de leur stabilité dans le temps. Les traitements engagés respectent le principe de la réveribilité, leur emploi permettent les traitements futurs.

Aucun secret n'existe sur les techniques et les matériaux utilisés en moulage. Le mouleur est à même de diffuser ses recherches et expériences, même dans le cas d' un travail en équipe.

Le mouleur recherche et prend en considération l'avis de ses confrères et des personnes compétentes.

Le mouleur qui prend en charge des stagiaires a les connaissances, les possibilitées matérielles et la disponibilité suffisante pour assumer correctement l'apprentissage de la profession. Cet enseignement comporte le développement de la sensibilité artistique et de la dextérité manuelle ainsi que la transmission d' un savoir théorique concernant les matériaux et les technologies.

Le mouleur est responsable des travaux pour lesquels il se fait assiter ou qu' il sous-traite ; dans ce cas, il veille à ce que son sous-traitant ne sous-traite pas lui-même tout ou partie du travail qui lui est confié.

×